Lancement du Manifeste – Collection fantôme

La Côte d’Ivoire possède un patrimoine culturel exceptionnel. Ce patrimoine est indispensable à la cohésion sociale car il contribue à promouvoir nos valeurs et à garantir notre identité. La richesse et la diversité de ce patrimoine rendent sa préservation difficile à concrétiser.

Consciente de cette réalité, la Fondation Orange Côte d’Ivoire a décidé d’accorder une attention particulière à ce domaine et d’en faire une de ses priorités. Ainsi, depuis 2007, elle accompagne le Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire et la Fondation Tapa pour la préservation et la sauvegarde de ce riche patrimoine à travers plusieurs initiatives tels que :

  • la collecte d’objets ancestraux (en 2007),
  • l’exposition « le musée vient à vous » (en 2008),
  • la création du musée des Attributs Royaux d’Abengourou (en 2008),
  • l’exposition « DO RE MI FA SOL, ou l’art musical ivoirien d’hier à aujourd’hui » (2010),
  • l’identification et le catalogage des œuvres muséaux (en 2013),
  • les web-visites des œuvres exposées au Musée du Quai Branly.

Et aujourd’hui, elle poursuit cette démarche à travers son appui au projet ‘’la collection Fantôme’’.

La Collection Fantôme est d’abord et avant tout une réponse à l’appel lancé par la directrice du Musée des Civilisations de Côte d’Ivoire, qui déclarait l’urgence d’une mobilisation générale pour la protection et le développement du musée, suite au vol d’une centaine d’objets ancestraux, au nombre desquelles figurait toute la collection « or » du Président Félix Houphouët Boigny. Parmi les objets volés, des bijoux royaux, des masques, des sculptures, des parures et des objets d'arts religieux traditionnels, dont certains dataient du XVIIème siècle.

Lancement du Manifeste – Collection fantôme